Les Hexathelidae

 

Cette famille comprend 11 Genres divisés en 80 espèces. On retrouve des spécimens de cette famille sur tous les continents, y compris en Europe où vivent deux espèces du Genre Macrothele : Macrothele calpeiana, présente dans le Sud de l'Espagne, et Macrothele cretica , présente en Crète. De nombreux Genres sont endémiques de l'Australie, comme Atrax, et de la Nouvelle-Zélande, comme Hexathele.
Cette famille a souvent été confondue avec la famille des Dipluridae en raison de grandes ressemblances morphologiques ou au niveau de la toile puisque ces araignées construisent également des toiles en forme d'entonnoir.

 

Toile d'une Mygale Hexathelidae


La plus célèbre Mygale de ce groupe est sans aucun doute Atrax robustus, araignée australienne retrouvée autour de Sydney dans un rayon d'environ 120 km. Les femelles peuvent atteindre jusqu'à 7 cm de long et les mâles jusqu'à 5,5 cm. Cette Mygale occupe des trous d'environ 30 cm de profondeur. La plupart du temps ces araignées cherchent à occuper des trous déjà formés (creuvasses, espaces sous des rochers...) mais peuvent tout aussi bien contruire leur propre habitat à l'aide de ces puissant chélicères qui peuvent atteindre jusqu'à 5 mm de longueur. L'entrée du terrier est, tout comme chez les Ctenizidae, agrémentée de fils radiaires afin de la prévenir de l'approche d'une proie éventuelle. Atrax robustus ce nourrit de gros insectes, notamment des scarabées. Il a été reporté que cette araignée se nourissait souvent d'autres araignées.
Cette Mygale présente le venin le plus toxique de tous les Mygalomorphes. Cette araignée présente la particularité de n'être dangereuse que pour les Primates, la plupart des autres animaux étant immunisés naturellement contre ses toxines .
Cette Mygale, au comportement très agressif, est à l'origine de 13 décès entre 1927 et 1985, date à laquelle un anti-venin à base d'anti-corps de lapin a été mise en circulation .
La protéine à l'origine de la toxicité est la rubotoxine qui agit par fixation sur les canaux à calcium provoquant une surcharge d'impulsions. Ceci à pour conséquence de provoquer dans un premier temps une hypertension sévère et une tachycardie puis dans un deuxième temps une profonde hypotension pouvant entrainer un arrêt cardiaque.
Le venin du mâle est cinq fois plus toxique que celui de la femelle.

 

Atrax robustus

 

Atrax robustus en position de défense

 

Si vous souhaitez découvrir d'autres photos d'Hexathelidae, consultez la galerie des Hexathelidae.

 

Retour à la page principale